Press "Enter" to skip to content

Douala/Ndokoti Insalubrité – Les populations exposées aux maladies

A  l’origine de cette situation qui embarrasse déjà les visiteurs et les usagers qui passent par ces lieux de grande  circulation, les odeurs nauséabondes provoquées par les eaux que déversent les bouchers de cet espace marchand.

La situation ressemble désormais à une crise qu’il faut maitriser  le plus urgemment, si on ne veut pas provoquer d’autres situations plus graves que celles que l’on vit actuellement. En effet, les odeurs qui accueillent le visiteur qui passe par l’axe Ndokoti-PK14, précisément entre la boucherie située à cet endroit risquent de provoquer des  conséquences désagréables, tant sur la santé des populations que des bouchers  eux-mêmes.

C’est que l’insalubrité qui prévaut en ces lieux  laisse à désirer. Les acteurs de cette boucherie déversent les eaux issues de leurs  opérations dans les rigoles qui sont bouchées actuellement et renvoient des odeurs   qui auront certainement des conséquences néfastes sur les usagers. On ne doute pas que ces odeurs atteignent déjà en ce moment les employés de l’usine de La SABC  de Ndokoti installée tout au long de cet espace. Puisque tout cet environnement est déjà pollué du fait cette activité.

C’est le lieu ici de lancer un appel à tous ceux qui exercent dans ces lieux. Afin qu’ils se ravisent quant au déversement des eaux usagers issues de leurs activités dans ces rigoles. Car, il convient de préciser que ce c’est la viande du  porc  qui  est vendue  en ces lieux. Une viande dont les usagers ne peuvent que mettre mal à l’aise l’environnement. Il est plus qu’urgent d’organiser une campagne d’assainissement  de ces lieux. Pour obliger les commerçants  de verser les eaux dans les rigoles qui traversent ce milieu. Surtout que plusieurs compatriotes y viennent  pour se restaurer. Plusieurs bars et débits  de boisson jonchent cet espace. Alors il faut un peu de civisme. Il en est de même d’autres pans  de ce  carrefour. Pris d’assaut par les adeptes du désordre. En tout le carrefour Ndkoti reste jusqu’ici un casse-tête qui a fini par dépasser même les autorités de la ville. Installés dans  tous les angles, ils se cherchent comme ils disent, empêchant à la circulation de rester fluide comme cela l’aurait été. Au final un carrefour insalubre à tous les niveaux, et qui appellent à une mobilisation de tous et de chacun pour donner un visage attrayant à ces lieux. Surtout en cette veille de Coupe d’Afrique des Nations, attendue par le Cameroun. Il faut noter que  Nokoti sera le passage obligé pour les clubs dont la poule sera basée à Douala. Le stade de Japoma étant situé dans la zone desservie par ce carrefour. Comment ne pas craindre dans ces conditions que ce désordre ne facilite pas la mobilité des usagers qui auront envie de se rendre en masse dans les stades ? C’est la raison pour laquelle il faut réagir, pour éviter d’éventuels  désagréments. Car, les odeurs qui font le font le quotidien des lieux  que nous avons décrit  plus haut, n’honore pas une ville futuriste comme la ville de Douala.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *