Press "Enter" to skip to content

Le gouverneur de la région du Nord-Ouest prévient contre toute attaque

Adolphe Lélé Lafrique entend mettre hors d’état de nuire tous ceux qui oseront  perturber le bon déroulement des examens officiels dans son unité de commandement

C’est lors d’une réunion  avec tous les responsables du secteur de l’éducation de la région du Nord –Ouest que le patron des lieux a précisé  que des dispositions particulières seront prises pour le bon déroulement des dits examens. « Nous sommes prêts  à affronter et à écraser tous ceux qui oseront  perturber le bon déroulement des examens officiels « a prévenu le numéro de cette région. Il mettait ainsi en garde les séparatistes qui ne cessent de commettre des exactions jusque dans les établissements scolaires où  d’importants dégâts matériels sont à mettre à l’actif de ceux qui se déploient sur le terrain de la crise  qui dure déjà bientôt deux ans.

Cette sortie d’Adolphe Lélé Lafrique, vient rassurer l’ensemble de la communauté éducative de cette région. Surtout que l’année scolaire 2017/2018 est rendue à son terme. On n’attend plus que le kick off pour les examens officiels tant du GCE Board, que de l’office du Baccalauréat et de la direction des examens et concours du Ministère de l’éducation de base. Ce qui ne tardera pas, puisque le calendrier officiel  n’a pas été modifié. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles les chefs des départements ministériels en charges des questions d’éducation dans notre pays à savoir : Pauline Nalova  Lyonga pour les enseignements secondaires et Youssouf Adjidja Alim pour l’éducation de base, ont tenu depuis le mois dernier  les réunions qui leur ont permis d’évaluer le chemin parcouru  et,  poser les jalons du déroulement sans faute des examens officiels. Même au sein des états-majors, c’est-à-dire dans les régions, les réunions sectorielles se sont  tenues dans plusieurs  parties du pays. Ce qui a permis aux différents délégués régionaux de donner des consignes sur les mesures à prendre relatifs au bon déroulement des dits examens.  C’est ce déploiement qui rassure la communauté éducative nationale sur le fait que tout se passera bien.

Sur le plan sécuritaire, les autorités de la région du Nord-Ouest  préviennent donc les séparatistes. Conscientes que tout peut arriver au cours de cette période capitale de la vie des apprenants. On ne veut pas vivre le triste scénario qui a couté la vie au surveillant général du Lycée  bilingue de Kosala dans le département de la Mémé, région du Sud Ouest, l’une des régions en proie aux violences des sécessionnistes. On ne doute pas que le gouverneur de cette région prenne les mesures le moment venu. Car, des exactions les plus rocambolesques se sont multipliées dans son unité. On se souvient par exemple que le convoi du gouverneur a été criblé de bals il quelques semaines,  alors qu’il se rendait dans le Lebialem pour procéder à la passation de commandement entre préfet entrant et sortant de cette unité administrative. Le  PCA du GCE-Board a été enlevé puis libéré il ya quelques mois. Des évènements qui appellent à plus de prudence.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *