Press "Enter" to skip to content

Fête de l’unité – Un succès retentissant dans le Sud-Ouest

« Let us preserve our Identity, dignity and territorial integrity », « we love to go to school », “Cameroon is a peace love country », etc… Ce sont les messages que l’on pouvait lire sur les pancartes qui étaient brandies par élèves des établissements scolaires venus à la place des cinquantenaires à Buea ce 20 mai 2018, à l’occasion de la célébration de la 46è édition de la fête de l’unité. Ce lieu a accueilli en plus des autorités administratives du chef-lieu de la région du Sud-ouest, des hommes politiques de l’opposition venus d’autres villes comme Anicet Ekane, des leaders locaux d’autres partis politiques tels que le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, des ministres du culte, des leaders d’associations et Organisations non Gouvernementale, ainsi que des universitaires.  Le tout dans une situation de veille sécuritaire maximale. En tout cas, la place des fêtes est restée fortement quadrillée depuis  la veille par les forces de défenses, que les populations de cette partie du pays n’ont eues  de cesse de célébrer depuis le déclenchement de cette crise.

 

Le kick -off

C’est à 10 heures que le ton  est monté d’un cran avec l’arrivée du gouverneur de la région du Sud-ouest, Bernard Okalia BilaÏ. Exécution de l’hymne nationale,  revue des troupes et installation à la tribune officielle vont marquer la première partie de ce rituel. Ensuite, l’on a eu droit à la remise des distinctions honorifiques. Une vingtaine de bénéficiaires parmi lesquels, les commandeurs, les officiers du mérite Camerounais, les chevaliers de l’ordre nationale de la valeur, les médaillés de la vaillance publique, les médaillés de la force publique qui ont bénéficié de la reconnaissance de la patrie pour le travail bien accompli.

C’est à onze  heures  que  le défilé s’est ébranlé. Dans un premier temps, le défilé militaire qui a été une véritable démonstration de force devant un public séduit par la qualité du rythme, la cadence d’un moment qui a à lui seul marquera l’histoire. La forte  présence des jeunes filles  comme   chefs de section est venue en ajouté un peu plus à ce déploiement impressionnant. Toutes très disciplinées et fortement attachées aux valeurs de la nation. Cela s’est démontré tout au long de l’évènement. Le défilé civil n’a pas été en reste. En plus des élèves des  écoles  de la ville qui ont effectivement défilé, on aura également noté la présence de Buea rural. Présentes  également au défilées, les institutions universitaires de cette région telles que l’université de Buea avec toutes ses facultés, les grandes écoles comme  l’école nationale des travaux publics annexe de Buéa, le Centre de formation des administrateurs municipaux. Les syndicats des mototaximen ainsi que les syndicats des transporteurs étaient également au rendez-vous, y compris les partis politiques tels que le RDPC, L’UPC, le MRC.

Le gouverneur de la région du Sud-Ouest n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction au terme de ce défilé. Il a remercié les populations qui sont venues assister à cette cérémonie, et les exhorté à retourner vaquer à leurs occupations, en leur garantissant que tout est mis en œuvre pour garantir leur sécurité.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *