Press "Enter" to skip to content

Malgré le succès enregistré à Buéa des policiers sont tués à Ekona

L’attaque  a été perpétrée par des sécessionnistes. Ils ont également laissé sur le carreau des blessés graves. Tandis qu’à Mbanguem, localité située toujours dans la région du Sud-ouest, le maire a été enlevé.

Selon des sources proches des autorités locales, c’est aux environs de onze heures que des assaillants ont pris d’assaut le commissariat de sécurité publique d’Ekona, localité située à 300FCFA de la capitale régionale du Sud-ouest, et ont tué deux policiers sur le carreau.  Selon les mêmes sources plusieurs personnes ont été grièvement blessées. Elles ont immédiatement été transportées dans les hôpitaux. Les dépouilles quant à elles ont été déposées à la morgue.

 

La municipalité de Mbanguem n’a pas été épargnée de cette barbarie qui fragilise la paix dans cette partie du pays. En effet, le commissariat de sécurité publique a été incendié par des sécessionnistes qui ont prié à partie cette unité. Visiblement, ils venaient y chercher des armes qu’ils n’ont pas trouvées. Ils ont enlevé le maire Ekuy Simon, de cette commune ainsi qu’un de ses collaborateurs.

Il s’agit d’une barbarie que les sécessionnistes ont voulu mettre à contribution pour saboter la célébration de la 46e édition de la fête de l’unité dans cette partie du pays. Heureusement, le drame é été circonscris à ces zones rurales. Des actes que les populations de la ville de Buéa que nous avons approchées ont tôt fait de banaliser. Certains nous ont confié qu’ils sont contre cette forme de violence. Car, pensent-ils, elle n’arrangera pas  le problème. Ils souhaitent que d’autres  stratégies se développent dans les rangs des sécessionnistes pour éviter le dérapage.

 

Au moment où nous quittions la capitale régionale du Sud-ouest ce 20 mai 2018, il était 16 heures. La ville était calme. Y compris plusieurs zones rurales de la région du Sud-ouest. Une preuve que les autorités veillent au grain.  Elles nous ont d’ailleurs confié que les populations vaqueront normalement à leurs occupations dès la petite trêve observée le temps du défilé.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *