Press "Enter" to skip to content

Département du Ndé Paul Biya adoubé pour la présidentielle à venir

En portant leur choix sur Paul Biya,  les populations de ce département emboîtaient le pas à d’autres avant elles. Ce d’autant plus que leur appel a été lancé ce samedi 2 juin 2018 au cours d’un meeting de remerciement à «l’homme Lion» pour avoir désigné pour une deuxième fois Marcel Niat Njifenji, président du Senat.

Le meeting  qui avait pour cadre la place des fêtes de Bangangté, a drainé tout le gratin politico administratif du département du Ndé  ainsi que les membres du gouvernement venus d’ailleurs. L’on a pu apercevoir ainsi dans les chapiteaux, les ministres Jean Claude Mbwentchou de l’habitat, Emmanuel Nganou  Njoumessi des travaux publics, Issa Tchiroma Bakary de la communication. Présent également à ce rendez-vous,  des hommes  très bien connus de la scène politique dans cette région à l’instar du sultan Ibrahim Mbombo Njoya qui à l’occasion de son discours n’a pas manqué de tirer à boulets rouges sur l’Ambassadeur des Etats Unis d’Amérique au Cameroun.  Parlant au nom de la délégation de l’ouest il a dit : «nous dénonçons cette ingérence dans les affaires du Cameroun, un pays indépendant. Personnes n’a oublié que l’ingérence Américaine a causé plus de tort que de bien aux peuples Irakien et Libyen. Ici  au Cameroun, ça ne passera pas. D’ailleurs cet Ambassadeur nous a rendu un grand service. Parce que si le président Paul Biya avait pensé à se retirer, il est désormais condamné à se représenter à propre succession, même si c’est pour un petit mois, avant  de s’en aller pour un repos bien mérité».

Ce meeting a été l’occasion pour les populations du département du Ndé de dire merci au Chef de l’Etat pour la confiance faite à Marcel Niat  Njifenji, leur fils, comme président du Senat pour une seconde fois. En outres, cette cérémonie a été le cadre pour présenter l’appel à candidature des quatre mairies du département du Ndé, à savoir : Bangangté, Tonga, Bassamba,  Bazou. Des collectivités qui appellent de tous leurs vœux l’homme du 06 novembre à se présenter une fois encore à la prochaine élection présidentielle. Un appel que les magistrats municipaux justifient par de nombreuses réalisations au rangs desquelles la route Bangangté-Foumbot déjà bitumée, et bien d’autres projets sociaux qui ont concouru à l’amélioration des conditions de vie des populations du département du Ndé. Ils indiquent que contrairement à d’autres » marchands d’illusion », il est le seul capable de poursuivre cette œuvre de construction des grands chantiers dans le pays en général et le département du Ndé en particulier. D’où la nécessité de se mobiliser autour de sa candidature.

 

Stratégie politique

Cet appel vient après  plusieurs autres qui fusent d’un peu partout à travers le triangle national.  L’un des derniers en date est celui des chefs Sawa. Il a été présenté d’abord  au ministre de l’administration territoriale lors de sa visite dans le chef-lieu de la région du Littoral, ensuite à la presse il y a quelques jours au cours d’une conférence de presse. Une stratégie qui consiste à courtiser le candidat  pourtant  naturel du RDPC.  Les chefs Sawa l’ont par ailleurs invité au cours de leur conférence de presse à Douala pour recevoir la bénédiction de leurs ancêtres. Cette stratégie rejoint celle de beaucoup d’autres  sections du pays. Henri Eyebé Ayissi n’est pas allé de main morte dans cette façon de faire et a même procédé à une levée de fonds qui a permis de collecter des dizaines de millions pour la campagne de Paul Biya. Robert Nkili n’a pas été en reste. Procédant lui aussi à la collecte des fonds dans son fief. Et, tous appellent leurs votants à s’inscrire sur les listes électorales, comme cela a été le cas ce samedi dans cette ville. En effet, le président du Sénat a appelé tous ses frères à s’inscrire massivement sur les listes électorales. Il convient de souligner que ce meeting s’est déroulé en l’absence du maire de la commune de Bangangté Célestine Courtes Ketcha et le Chef supérieur de la même ville, Njimoluh Seidou. Tous  deux en froid  avec la deuxième personnalité de la république.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *