Press "Enter" to skip to content

Association Nationale des jeunes Musulmans Cameroun – Des dons pour les populations

C’est pour permettre à ses frères musulmans de clôturer le ramadan en beauté, que l’association des jeunes musulmans du Cameroun s’est donné rendez-vous ce 03 juin 2018 à la chefferie Haoussa du quartier New-Bell dans la capitale économique Douala.

C’est dans cette très belle cité peuplée en partie de nos compatriotes du Nord  Cameroun d’obédience musulmane que le président  cette association  El Hadj Mohamadou Yacoubou a procédé à la remise de dons à de nombreuses associations et personnes qui se sont donné rendez-vous à l’occasion. La cérémonie faut-il le souligner, venait à point nommé. Ce d’autant  plus qu’elle intervenait à une dizaine de jours de la clôture du jeune du Ramadan.  Une période de charité a précisé le président Yacoubou  qui a recommandé  solidarité entre les frères. C’est la raison pour laquelle il a pensé qu’il était important d’entreprendre une telle action pour accompagner ceux-ci et surtout leur montrer qu’il est important de se serrer les coudes dans un pays comme le nôtre où on prône le vivre-ensemble.

 

Action opportune

Le don était constitué de denrées alimentaires.  Il a été remis aux bénéficiaires en présence des autorités de l’arrondissement de Douala 2. Rendez-vous a certainement été pris l’année prochaine. Car, il est de tradition pour cette association de se déployer sur le terrain de l’humanitaire pour apporter du soutien  tant à ses membres qu’aux populations locales et même celles vivant dans d’autres arrondissements du département du Wouri. C’est ainsi qu’on a vu des hommes et des femmes venus de Bonabérie et d’ailleurs présents à cette cérémonie. Le président en a profité pour les remercier pour tout ce qu’ils font pour la promotion de l’ISLAM et du vivre ensemble  dans  la capitale  économique, Douala. Il les a exhortés à aller de l’avant dans ces efforts. Cet élu du peuple a ainsi frappé un autre grand coup dans la communauté musulmane qu’ils encadrent tant bien que mal avec la bénédiction des autorités religieuses.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *