Press "Enter" to skip to content

Le véhicule du Commissariat spécial de Kumbo incendié

C’est une information de dernière heure parvenue à notre rédaction ce 06 juin 2018. Selon des sources  proches de la  5e région de gendarmerie, le véhicule du commissariat spécial de Kumbo a été incendié. La même source indique que l’acte a été posé par des assaillants.

Il fait suite à un mot d’ordre qui circule en ce moment dans les deux régions anglophones affectées par la crise, invitant les sécessionnistes à vandaliser tous les biens publiques, et pourchasser tous les francophones qui se trouvent sur le territoire appartenant à l’Ambazonie. Les mêmes sources indiquent que ce mot d’ordre est diffusé par  « victoria Shark Batillon». Ce groupe de sécessionnistes a déjà précisé qu’à compter du 04 juin, il ne tolérera plus la présence des francophones dans son territoire. Ils définissent la ville de Limbe (Victoria, selon eux) comme leur base. Ils  ont saisi cette opportunité pour mettre en garde tous ceux ceux qui ne respecteront pas les textes de la «fédéral Republic of Ambazonia». Une autre façon de s’en prendre aux compatriotes. Une source proche de cette 5ème région de gendarmerie indique par ailleurs que plusieurs véhicules ont été endommagés parle même groupe dans la nuit du03 au04 juin 2018.

 

Enlisement

Cette  crise entre ainsi dans une nouvelle phase. Faite certainement d’une  radicalisation qui risque de pousser à une autre étape. En  mettant en garde les francophones vivant dans cette partie, les sécessionnistes ont franchi le pas que toute la communauté nationale et internationale redoutaient dans cette crise qui prend finalement une autre tournure. On peut comprendre aisément pourquoi en publiant son rapport il y a quelques jours, International Crisis Group, une Organisation Non Gouvernementale Belge a appelé l’Église Catholique à s’investir dans cette crise en jouant le rôle d’arbitre. Il s’agissant pour elle de tirer la sonnette d’alarme. Surtout que la même ONG a précisé que le mois de juin risque de marquer un autre tournant dans cette crise.

Il est plus que temps dépenser à des solutions. D’envisager un dialogue qui éviterait des scènes comme celle qui a conduit à la mise à sac du ministre Mengot dans le Sud-Ouest. Toute cette résidence qui servait de permanence de parti a été incendiée. Alors qu’il n’est pas francophone. C’est dire que des cibles il y en a encore.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *